Les 5 erreurs d’identité visuelle que tu ne commettras plus

SI TU CROIS QUE LES VISUELS NE SONT PAS IMPORTANTS LORSQU’IL S’AGIT DE COMMUNIQUER SUR TON BUSINESS, ALORS JE T’ASSURE QUE TU TE METS LE DOIGT DANS L’OEIL !

Si tu fais trop d’erreurs, tu auras le choix entre : passer par la case Prison le temps de quelques tours, ou patienter au parking pendant que tes “concurrents” (dixit ceux qui font attention à leur image) continuent d’avancer vers plus de clients.

Et comme ce n’est pas ce que je te souhaite, et aussi parce que cela “m’écorche” les yeux de voir trop de mocheté en communication, je lève les ombres sur les cases que tu dois absolument éviter pour ne pas être le grand perdant du jeux et passer pour un gros bourrin.

Tu peux aussi télécharger le guide inédit que tu ne trouveras nulle part ailleurs : 

« Les 10 commandements de Ouf ! pour passer pour planter ton identité de marque et passer pour un gros naze »

1) Choisi non de Zeus !

Quand tu ne veux pas faire faire de choix, c’est que tu as peur de perdre quelque chose ! Et quand tu veux plaire à tout le monde c’est pareil… Du coup tu te “lisses”, tu lisses ton discours, tu te déformes pour plaire, et au plus tu fais ça au moins tu as de clients ou alors des clients qui ne te respectent pas ou avec qui ça se passe mal. Arrête ton brouhaha. Tu le sais que tu ne peux pas plaire à tout le monde, alors positionne-toi et construis ton identité visuelle en cherchant à parler en priorité à ton client de cœur. Si les autres s’intéressent aussi à toi, c’est tant mieux. Mais ce n’est pas “la masse” que tu dois chercher à séduire.

Tu ne pourras pas être simultanément le golden boy, le rebel tatoué et le papy gâteau. Fait ton choix.

2) S’inspirer n’est pas copier

Attention à ne pas chercher à reproduire à l’identique ce que font les autres, car si ton logo, tes visuels, tes flyers ressemblent trop à ceux de tes concurrents, tu ne te démarques pas. Au mieux tu risques de leur faire de la pub sans le vouloir, au pire il vont se dire que tu n’as pas de personnalité pour copier de la sorte.

Être toi-même est la clé d’une identité visuelle réussie. Et encore mieux si tu ne plaît pas à tout le monde !

3) L’infidélité !

C’est comme en amour, tu vois. Y a quelques règles de base à respecter et notamment le respect des règles, pour ne pas te faire éjecter. Car d’un graphisme à l’autre, quel que soit le support, tes clients doivent toujours savoir que c’est toi qui t’exprimes.

Pour y arriver sans difficulté, tu as besoin d’une charte graphique (même petite) avec quelques règles de base comme : tes typos, tes couleurs, le style d’images que tu utilises et les règles d’application de ton logo.

Sinon, tu sors !

4) Une dose sans overdose

Tu as travaillé fort pour avoir un beau logo dont tu te sens vraiment fière et aligné ! Mais attention car tes actions de communication ne peuvent pas s’appuyer uniquement sur ton logo. Oui, il te représente, il dit qui tu es… mais il n’est pas ce que tu fais.

Il est important que tu l’intègres sur ta communication, mais pas besoin de le mettre en énorme de partout !! Il doit s’intégrer avec modestie, comme un élément de déco qui vient faire un rappel.

5) De la qualité, juste de la qualité

Si tu te fournis sur des banques d’images pour illustrer ta communication (ce que je te recommande fortement), opte uniquement pour des images en HD.

Utiliser des images pixélisées  ne laissera pas une bonne impression dans l’oeil de tes clients.

Apprend aussi à recadrer systématiquement tes images pour te focaliser sur ce qui est vraiment important. Ton message n’en sera que plus clair.

Le secret des gagnants : 
être constant dans tes choix.

Être constant dans tes choix, ne signifie pas pour autant que tu dois toujours afficher les mêmes types d’images. Au bout d’un certain temps, la monotonie engendre l’ennui et tu ne veux surtout pas être ennuyeux.

Comment trouver le bon équilibre ? Ce n’est pas évident, personnellement je t’invite à suivre ton intuition. Si tu ressens que ça doit changer, alors change. D’autant que les spécialistes de la communication ne sont pas tous d’accord sur le sujet, donc n’écoute que ton cœur .

Dans tous les cas, le plus simple, et le plus durable, c’est certainement de créer une identité visuelle qui te ressemble, qui soit déclinable en fonction de tes envies et besoins.

Pour t’aider à créer ton logo, je t’invite à suivre
la Masterclasse gratuite :

A bientôt !
Peggy
Aucun commentaires

Ecrire un commentaire